Formation individualisée : 1 ou 2 jours rien que pour vous. Vous avez un projet avec les Mandalas ? Je vous accompagne, réponds à vos attentes et vos questions. Nous choisissons ensemble une date et je vous propose théorie et pratique. A Vannes, 145 € la journée.

Infos 06 08 14 09 93.

Qu’est­ ce qu’un Mandala ?

Le mot Mandala est apparu depuis peu mais en fait cette forme, très présente dans la nature, existe depuis des millers d’années. Un Mandala est un dessin structuré, organisé autour d’un centre bien marqué. Il présente également une périphérie qui est ronde la plupart du temps mais peut prendre aussi des formes variées.

Le terme Mandala vient de l’Inde et en sanscrit veut dire cercle. Pourtant les Mandalas sont présents dans toutes les cultures. Les rosaces de nos cathédrales en sont de très beaux exemples. Chez certains peuples, les habitations épousent cette forme : les huttes africaines, les tipis indiens, les yourtes mongoles…

Lors d’une promenade dans la nature, vous pouvez observer de nombreux Mandalas : les fleurs, les troncs d’arbres, les fruits et les légumes lorsque vous en coupez une rondelle, les toiles d’araignée…

La cellule humaine et les molécules d’eau empruntent aussi cette forme ce qui explique que les enfants rentrent tout de suite en résonance avec ces dessins.

colorie-a

Comment choisir un Mandala ?

Avez­ vous vous déjà vu un champ de marguerites où toutes les fleurs seraient parfaitement identiques ? Cela serait très monotone et sans aucun charme. La nature a ce formidable pouvoir de créer des milliards de plantes, d’animaux et d’êtres humains avec chacun leur particularité. Lorsque vous prenez un mandala créé sur ordinateur, ce Mandala est contre nature. Tout y est parfait, reproduit complètement à l’identique et ne correspond pas à la vie. Si, au contraire, vous mettez à côté un Mandala dessiné à la main, alors vous verrez une grosse différence. L’un est vivant et l’autre non.

Un Mandala dessiné à la main a certes quelques défauts mais c’est cela qui fait sa qualité car dans la nature, rien n’est parfait. Chaque plante, chaque animal, chaque homme a sa singularité et c’est ce qui fait la richesse du monde.

J’ai dessiné à la main tous les Mandalas que je vous propose en m’inspirant de la nature et des motifs rencontrés au cours de mes sorties.

colorie-b

Colorier un Mandala.

Le coloriage de Mandalas pourrait sembler une activité réservée aux enfants.

Pourtant, depuis peu, de nombreux cahiers de coloriage sont apparus et les adultes s’autorisent enfin à retrouver leur âme d’enfant. Si vous choisissez un coloriage ordinaire qui représente une scène ou un paysage, votre œil se déplacera en permanence pour aller d’un sujet à un autre, le dessin ayant différents centres d’intérêt. D’ailleurs les jeunes enfants commencent souvent par un sujet, puis sont attirés par un autre, puis par un autre et colorient plusieurs pages sans en avoir fini aucune.

Au contraire, si vous coloriez un Mandala, votre œil se posera au centre (c’est pour cela qu’il faut que le centre soit bien marqué et pas trop grand) et vous verrez tout le dessin sans que celui ­ci ne bouge. Cela vous amènera calme et détente. Le choix des couleurs, des formes à colorier se fera à l’intuition et très rapidement votre mental lâchera prise. Vous serez prise au jeu du coloriage et ressentirez apaisement et plaisir mais là ne s’arrête pas les bienfaits du Mandala.

La particularité du Mandala est d’associer un côté géométrie et organisation avec un côté esthétique et couleurs. C’est pour cela que le coloriage de Mandala va nous emmener vers l’équilibre cérébral.

colorie-j

L’équilibre cérébral.

Nous avons, au niveau du néocortex, deux hémisphères que l’on appelle aussi cerveau gauche et cerveau droit. On peut aussi parler de part enfant intérieur et adulte en nous, ou d’énergie féminine ou masculine. Que nous soyons homme ou femme, ces deux énergies vivent en nous et la société nous incite en permanence à les faire vivre séparément.

Notre hémisphère gauche est très rationnel, il détaille tout, veut expliquer et comprendre ; c’est celui qui gère l’espace, le temps et la parole. Il planifie, vérifie, juge. C’est notre énergie masculine qui nous apporte la sécurité et nous permet de passer à l’action.

C’est cet hémisphère qui est très utilisé dans le monde de l’école et du travail.

Dès sa première année d’école maternelle, à la fin du premier trimestre, l’enfant repart avec son carnet d’évaluation. Il est jugé, comparé en permanence et celui qui ne rentre pas dans le cadre ou a besoin d’un peu plus de temps, reçoit très rapidement l’étiquette d’enfant en difficulté scolaire. Certains perdent très rapidement le plaisir d’apprendre, plaisir tout naturel lorsqu’on laisse chacun aller à son propre rythme et vers ses centres d’intérêt.

Dans la société actuelle, le monde du travail met aussi l’hémisphère gauche en avant. Il faut être rentable, suivre le rythme imposé, rendre des comptes en permanence. Y a-­t-­il encore un peu de place pour la créativité de chacun ? On assiste à un nombre croissant de burn­-out, même chez des gens jeunes, qui se sont laissés happer par cette course à la concurrence et par les valeurs actuelles de notre société.

L’hémisphère droit fonctionne différemment. Il est rêveur, créatif, intuitif. Il voit globalement, aime les arts. C’est celui de l’imagination, de l’inspiration qui nous connecte à nos ressentis. Il est dans l’amour inconditionnel. C’est notre part féminine pleine d’attention et de douceur. C’est l’hémisphère du ressourcement, du temps libre, du monde virtuel.

Nous avons oublié que le secret d’une belle vie est de faire fonctionner ces deux hémisphères ensemble, dans toutes les tâches quotidiennes. Qui ne rêve d’un travail qui n’en serait pas un puisque source de plaisir en permanence ?

Nos ancêtres savaient associer ces deux énergies. Lors des veillées par exemple, on faisait des travaux très répétitifs (reprisage, confection de paniers…) mais il y avait toujours le conteur ou alors on chantait. Lors des travaux durs des champs, les paysans étaient très connectés à leurs ressentis, au temps, aux saisons…

Colorier un Mandala permet à vos deux hémisphères de fonctionner en même temps et il y a assez peu d’activités qui le permettent. Comme vous êtes dans un état de détente et de création, vous recréez des connections entre vos deux hémisphères qui avaient pris l’habitude de travailler séparément. Nos deux hémisphères sont aussi utiles l’un que l’autre et les associer nous permet de révéler au monde notre créativité.

Si vous coloriez régulièrement des Mandalas de qualité, vous verrez des changements dans votre façon d’aborder la vie. Vous retrouverez plus de facilité à gérer le temps, les contraintes et plus d’envie de créer et de recontacter votre intuition.

Lorsque j’ai accompagné des enfants ou des adultes, j’ai vu des choses extraordinaires, rien qu’avec le coloriage de Mandalas et je vous invite à essayer.

colorie-k

Comment colorier un Mandala ?

C’est tout simple : laissez ­vous guider. Pour le choix du Mandala d’abord, laissez les jugements de côté : celui est plus facile ou celui­ là me rappelle les vacances…

Laissez­ vous attirer par le Mandala qui va être bon pour vous, dans le moment présent.

Ensuite, ouvrez votre boîte de couleur et laissez votre œil se poser sur la couleur qui vous apportera son énergie. N’essayez pas de reproduire ce que le mental vous dit. Peu importe si ce ne sont pas vos couleurs habituelles ou si le résultat ne vous emballe pas. Vous aurez peut ­être la surprise d’un mandala qui, une fois colorié, réjouira tous vos sens.

Lorsque le Mandala est terminé, vous pourrez le garder, le mettre en valeur ou tout simplement le jeter. Le moment traversé est beaucoup plus important que le résultat obtenu. Lorsque vous faites une séance de yoga ou de gymnastique, vous ressortez de l’heure avec rien en main. C’est notre société qui nous oblige à un devoir de réussite. Un jeune enfant plie ses dessins car pour lui, le moment est terminé. Il en est de même avec les Mandalas. Peu importe si celui­ ci est mal colorié; il vous aura quand même apporté du bien être.

img466